Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous en acceptez l'utilisation.

Langesse1

picto accessibilitepicto le giennoispicto espacepicto contactpicto cartepicto livrepicto recherche

logo gien

Extrait du livre "Langesse au fil du temps" de M.Hervé BOZEC

Premier château :

Dans les bois du Chesnoy, on voit encore des fossés très larges et très profonds qui entouraient l'ancien château du Chesnoy. Il s’agit du premier château édifié à Langesse du temps du roi Louis VII (1137-1180) par Tession de Lorris.


Le deuxième château :

Celui-ci est bâti sous François 1er (1494-1547) à deux kilomètres du premier.
Selon Paul GACHE c’est Louis II de QUINCAMPOIX époux de Marie De LONGUEAU qui fit construire, vers 1512 au plus tard, l’ancien château de Langesse. Toujours selon P. GACHE : Jean II du MONCEAU de QUINQUEMPOIX, époux de Yolande CHATEAU-CHALON, frère du précédent, à qui est laissé l’administration et la jouissance du château de Langesse, passe, suivant une mention de 1564, pour avoir construit les écuries du château de Langesse.
François III du MONCEAU de QUINQUEMPOIX, fils du précédent, époux d’Antoinette de COURTENAY qui lui apporte en dot la seigneurie de Langesse et non plus le simple usage, fait construire dans une grange au château de Langesse une salle de jeu de paume qui sera démolie vers 1785).

  • Le château décrit en 1830 lors de l’établissement du premier cadastre.
  • Monsieur TREWHITT, qui est propriétaire de la Terre de Langesse depuis janvier 1829, y avait fait bâtir un haras.
    Le château est en très mauvais état ; son propriétaire, M. TREWHITT est décédé en septembre 1850.
  • En septembre 1871, Monsieur Jean Félix BAPTEROSSES devient le nouveau propriétaire. A cette époque, le château est dans un état d’abandon qu’explique seul le manque d’entretien pendant au moins une vingtaine d’années.
    Son gendre, Isidore Alfred LOREAU et son épouse Blanche BAPTEROSSES deviennent les propriétaires du château au décès de Jean Félix BAPTEROSSES en avril 1885.

chateau1 cadastre  chateau1  pigeonnier

 

Le troisième château

Dans les années 1885– 1892, LOREAU décide donc de démolir l’ancien château pour en bâtir un nouveau qui servira de rendez-vous de chasse.

 chateau3

M. Paul GION a choisi pour le rendez-vous de chasse de Langesse le style Louis XIII, briques et pierre d’un effet si agréable dans le milieu où la construction est située. En effet, l’association de ces deux matériaux, très fréquente dans l’architecture des débuts du dix-septième siècle, parait plus convenable encore à la campagne qu’à la ville, parce que le ton rouge de la brique se détache de la manière la plus heureuse sur les fonds verts du paysage. Ajoutez à cela le caractère de noblesse et de dignité qu’on peut obtenir par l’emploi judicieux de la brique et de la pierre très bien approprié à l’habitation d’un riche particulier et aux conditions climatiques de nos régions.

La propriété dans laquelle a été construit le rendez-vous de chasse s’étend sur un terrain horizontal, ce qui a permis d’y tracer un jardin français. La direction des travaux est confiée à un architecte-paysagiste de Paris. Il s’agit de M. Edouard ANDRE. Considéré de son vivant comme l’une des personnalités les plus marquantes de l’horticulture mondiale, Edouard André (1840-1911) est l’un des premiers représentants de la profession d’architecte-paysagiste.

Télécharger l'extrait