Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous en acceptez l'utilisation.

etang-bd-pano

picto accessibilitepicto le giennoispicto espacepicto contactpicto cartepicto livrepicto recherche

logo boismorand


Le bois du corbeau courageux

Corbeau


Les noms de familles, comme les noms de lieux, montagnes, rivières, étangs ou  communes, remontent à des origines parfois très lointaines et sont souvent exprimés  dans des langues aujourd’hui disparues ou dans des formes du français qui ne nous  sont plus accessibles ou nous sont parvenues dans une orthographe fautive. Ainsi  en est-il, par exemple, de la commune voisine des Choux, la choue étant en vieux français ce que nous nommons aujourd’hui la chouette.


Mais il faut remonter encore de quelques siècles pour trouver la signification de morand, donné à un grand bois en bordure du Vernisson, berceau de notre village actuel.
Pour l’historien Paul Gache, ce bois aurait été concédé par Charles Martel à un notable austrasien de sa suite portant le nom de Mod Chramne, soit dans le parler  germanique qui était le sien Corbeau (chramne) courageux (mod), francisé ensuite en Moderamn pour aboutir finalement à Morand. Au VIe siècle, un fils de Clotaire 1er avait porté le prénom de Chramne. Probablement lui aussi courageux, peut-être même un peu téméraire, il entra en guerre contre son père, fut vaincu par lui…et
brûlé.
Si le corbeau ne jouit plus de nos jours d’une flatteuse réputation, il est, si l’on en croit Michel Pastoureau — historien des emblêmes et des couleurs — l’un des
animaux les plus intelligents, sinon le plus intelligent de tous. Tant il est vrai que contrer la bêtise humaine demande souvent un certain courage…


Alban Bertero